Conseils

Liens obésité et COVID-19.🇫🇷 et 🇧🇷

La société actuelle est confrontée à deux pandémies: l’obésité qui est connue de longue date et la COVID-19 qui est apparue en Chine puis s’est développée dans le monde. Il est avéré que ces 2 pandémies ont un lien, puisque l’obésité a une influence négative sur les personnes contaminées par le SARS-CoV-2, cela a été démontré dans de nombreuses recherches réalisées pendant cette pandémie. 

Dans une étude menée par les équipes du CHRU de Lille 47% des patients infectés en réanimation étaient en état d’obésité. Selon les données du Ministère des Solidarités et de la Santé, la population en situation d’obésité (présentant un IMC supérieur ou égal à 30 kg/m2), soit 8 millions de personnes en France, figure parmi les personnes les plus vulnérables à la pandémie de COVID-19.

L’obésité représente un facteur de risque pouvant entraîner une évolution plus sévère de la maladie.

Dans une étude publiée par la revue médicale suisse, l’obésité est, classiquement associée à différentes pathologies dont plusieurs ont été reconnues accroître le risque de COVID-19 sévère, comme le diabète, l’hypertension artérielle ou de la stéatose hépatique. De plus, l’obésité est connue pour favoriser les thromboses veineuses et augmenter le risque d’embolie pulmonaire, complications rencontrées chez les patients COVID-19.

L’obésité peut également perturber les réponses immunitaires, ce qui rend les patients obèses plus à risques aux infections en général, bactériennes et virales. En plus, ces patients soufrent généralement d’une diminution de la force des muscles respiratoires et de moins bons échanges gazeux.

Prévention sur le plan nutritionnel.

Si l’obésité est un facteur prépondérant de développement d’une maladie COVID-19 plus sévère et si cette pandémie doit perdurer, il faudrait être plus vigilants sur les mesures d’hygiène-diététique en privilégiant:

Une alimentation moins calorique et plus riche en fruits et légumes, en favorisant 5 fruits et légumes par jour.

Nouvelles recommandations sur l’alimentation, l’activité physique et la sédentarité de Santé Publique France..

Des menus plus équilibrés.

Plus d’aliments préparés par soi-même, évitant ainsi les aliments ultra-transformés. 

Soyez plus attentif à la prise de poids même faible. 

Éviter la sédentarité.

Contrôlez la consommation de boissons alcoolisées.

Un IMC inférieur à 25 kg/m2 est souhaitable pour éviter les complications liées au surpoids et l’obésité.

🇧🇷Ligações obesidade e COVID-19. 🇧🇷

A sociedade de hoje enfrenta duas pandemias: a obesidade que é conhecida há muito tempo e a COVID-19 que apareceu pela primeira vez na China e depois se espalhou pelo mundo. Está provado que essas duas pandemias têm uma ligação, uma vez que a obesidade tem uma influência negativa sobre as pessoas infectadas com SARS-CoV-2, isso foi demonstrado em várias pesquisas realizadas durante esta pandemia.

De acordo com um estudo realizado por equipes do Lille CHRU,  47% dos pacientes infectados em terapia intensiva estavam em estado de obesidade. Segundo dados do Ministério da Solidariedade e Saúde, a população obesa (com IMC maior ou igual a 30 kg / m2), ou seja, 8 milhões de pessoas na França, está entre as pessoas mais vulneráveis ​​à pandemia do COVID-19.

A obesidade é um fator de risco que pode conduzir a uma evolução mais grave da doença.

Em um estudo publicado pelo revista médica suíça, a obesidade está classicamente associada a várias patologias, muitas das quais foram reconhecidas por aumentar o risco de COVID-19 grave, como diabetes, hipertensão arterial ou esteatose hepática. Além disso, a obesidade é conhecida por promover trombose venosa e aumentar o risco de embolia pulmonar, complicações encontradas em pacientes com COVID-19.

A obesidade também pode perturbar as respostas imunológicas, tornando os pacientes obesos mais sujeitos a infecções em geral, bacterianas e virais. Além disso, esses pacientes geralmente sofrem de diminuição da força dos músculos respiratórios e de menos boas trocas gasosas.

Prevenção nutricional.

Se a obesidade é um fator importante no desenvolvimento de uma doença COVID-19 mais grave e se esta pandemia se mantiver, será necessário mais vigilância nas medidas de higiénico-dietéticos, privilegiando:

Uma alimentação menos calórica e mais rica em frutas e legumes, adotando 5 frutas e legumes por dia.

Cardápios mais equilibrados.

Refeições preparadas por si mesmo, evitando alimentos ultra-processados.

Preste mais atenção ao ganho de peso, mesmo que baixo.

Um estilo de vida menos sedentário.

Diminuição do consumo de bebidas alcoólicas.

Um IMC (Índice de massa corporal) inferior à 25 kg / m2 é desejável para evitar complicações relacionadas com excesso de peso e obesidade.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s